jeudi 31 juillet 2008

Vacances

Je n'ai pas trouvé mieux comme image des vacances ! Ce n'est pas que la plage soit indispensable aux vacances, ni que j'y séjourne beaucoup, ni que j'ignore d'autres activités ou lieux merveilleux... Mais avoir le temps de regarder ses pieds, qu'ils soient nus, qu'il fasse chaud... Et ne rien avoir à faire, aucune contrainte... Avoir la liberté de voir défiler le temps, ou de contempler ses pieds qui jouent avec le sable... C'est une belle détente, une pause précieuse et bienvenue.

Bon, pour le moment je n'en suis pas là : en vacances depuis une heure, j'ai encore du mal à réaliser que c'est pour trois semaines ! Trois semaines sans travail, sans bureau ni coup de fil ni rendez-vous. Ouf ! J'aime mon travail, mais il y a des moments où je sature : et là ça fait un moment, plus d'un mois que j'aspire à faire une coupure.

"Sans"... sans tout cela donc, mais "avec", avec quoi ?

Avec mes proches, pour se retrouver ensemble, à faire, à parler, à jouer, ou ne rien faire, juste passer du temps hors du rythme habituel...
Avec des horizons nouveaux à aller voir : les Pyrénées nous attendent. Quelque part entre Andorre et Perpignan, en montagne, pas très loin de la mer, près de l'Espagne : rien que les mots prêtent au rêve...
Et avec des horizons connus à revoir : l'Auvergne où l'on retrouve la famille. Pour quelques moments de retrouvailles, pause joyeuse et chaleureuse...

Bon, c'est pas tout ça... mais j'ai les bagages à finir !

A bientôt : j'ai beau essayer de le voir passer, le temps va m'échapper je le sens !


Photos : Cath, Corse 2006

5 commentaires:

Réverbères a dit…

… Et puis je jouais avec mes pieds
C'est très intelligent les pieds
Ils vous emmènent très loin
Quand vous voulez aller très loin
Et puis quand vous ne voulez pas sortir
Ils restent là ils vous tiennent compagnie
Et quand il y a de la musique ils dansent
On ne peut pas danser sans eux
Il faut être bête comme l'homme l'est souvent
Pour dire des choses aussi bêtes
Que bête comme ses pieds gai comme un pinson
Le pinson n'est pas gai
Il est seulement gai quand il est gai
Et triste quand il est triste ou ni gai ni triste…


(Dans ma maison, Jacques Prévert)

… Mais les vacances, elles, ne peuvent être que bonnes !!!
Profites-en pleinement !

Anonyme a dit…

Bonnes vacances alors ma Cath, nous nous sommes croisées, nous sommes partis plus tôt que prévu et rentrons d'hier !
4 jours de vacances, à fond :-) :-)
mais bon on va dire que nous sommes en vacances toute l'année :-)
N'oublies pas de rentrer pour le fdg.
Profites-bien.
Fanny

Anonyme a dit…

Les pieds , on ne les compte plus quand on se croit un peu poète....les pieds sont bien au chaud en novembre...les pieds, ou tout au moins les coups de pieds au cul : il y en a des tas qui se perdent par lassitude ou par désespoir...Ainsi va la vie....
Gardez ma chère amie les doigts de pieds en éventail : c'est un signe que vous êtes en vacances...que celles-ci vous soient douces......

Anonyme a dit…

Ce n'est pas un pied de nez...c'est
un pied avec des orteils...
Alors ,sans en avoir l'air ,on a la chanson du pied...elle s'écoute dans le silence et dans le respect.

Filleke a dit…

Ado, j'ai pris des tas de photos de mes pieds. Mes pieds à Paris, à Florence, à Montréal... J'avais l'impression d'avancer.

Un jour, j'ai arrêté de me livrer à cette petite manie, mais cela m'a fait sourire de voir les vôtres, Cath !

Et bonnes vacances à vous !