samedi 1 août 2009

Sourires d'Ukraine

"Sourires d'Ukraine" est un spectacle incroyable et merveilleux de danses, chants et acrobaties, donné par de jeunes artistes d'Ukraine ; mais pas seulement.

C'est aussi une formidable aventure humaine et associative, initiée par Liouba Lorr'Ukraine, association d'échanges culturels entre la Lorraine et l'Ukraine : chaque année depuis cinq ans, 45 enfants et adolescents sont accueillis en France en juillet par des familles d'accueil, pour un séjour de visites et de vacances, avant d'effectuer une tournée de leur spectacle dans les villes de Lorraine.


Ce spectacle est issu du travail acharné de deux écoles de danse et d'arts du cirque, et les numéros proposés sont impressionnants de talent, de professionnalisme, de maîtrise des moindres détails, que ce soit dans les danses où l'on admire les chorégraphies, l'habileté et la grâce des danseurs et des costumes, l'expressivité et la fluidité de l'ensemble, ou dans les numéros d'acrobaties et de contorsions, où s'ajoutent les prouesses effectuées par de si jeunes artistes, qui ont de 8 à 16 ans.

Mais ce qui touche le plus, peut-être, c'est la fraîcheur et l'humour qui s'en dégagent, l'impression de joie qu'ils donnent à présenter ces numéros : le secret réside sans doute dans leurs sourires...

Présente avec des amis, j'ai été admirative, impressionnée et émerveillée par ce spectacle, surtout par les danses variées et les acrobaties, dans une moindre mesure par les chants j'avoue, le plaisir de la découverte d'un instrument étrange, à 62 cordes (!), la bandura, étant tempéré par sa fausseté dans un des morceaux : il était complètement désaccordé ! Il ne doit pas être facile d'accorder 62 cordes, certes.

A ce détail près, ce spectacle foisonnant, riche et varié, laisse un souvenir éblouissant.

A un autre détail près : les numéros de contorsions sont si impressionnants qu'ils en font presque mal. J'ai peine à imaginer les années et les heures d'entraînement dans la souffrance pour ces enfants, des petites filles en majorité, depuis l'âge de trois ans pour certaines... Est-ce vraiment un bien pour elles ? Ont-elles le choix ? En ont-elles un épanouissement réel, sous leur sourire ? Peut-être que oui ; je n'ai pas de réponse à ces questions, je reste perplexe : admirative, mais songeuse.


Photos B2T : Merci Bernard !

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Ça a l'air magnifique et très impressionnant, en effet. Les contorsions me font penser aux postures des toutes meilleures gymnastes de GR : oui, ça fait mal quand on les voit, et en effet, c'est au prix d'efforts inimaginables et d'heures d'entraînement qu'elles y arrivent... Alors oui, ça peut laisser songeur...
Véro

Yves a dit…

Je ne savais pas que tu partais si loin en vacances....

Anonyme a dit…

Comme je ne suis pas très doué, j'avais lu le compte-rendu de cette prestation enfantino-slave mais je n'avais pas vu les photos.

Mais c'est magnifique !
"Rasviétali iabloni i grouchi"
("Les pommiers et les poiriers étaient en fleurs", c'est du russe, pas de l'ukrainien, mais c'est presque pareil).
C'est tout à fait ça ! Des petites filles habillées en fleurs, à croquer ! A croquer sur le papier et sous la dent.
Hutin slavo-nostalgique et gourmand.

FGP a dit…

Ha! Catherine !!!
Comme tu portes bien ce pseudo ... "Grains de sel".
Car tu ne peux t'empêcher de le mettre dans tout ce qui te passionne.
Merci pour ta vision critique (donc constructive) sur "Sourires d'Ukraine".
Tu as raison, ces jeunes d'un pays de l'est méconnu, sont aussi passionnés que toi vers tout ce qu'ils font.
Les danses et les costumes sont d'une fraicheur adoucissante.
Quant aux contorsions, notre culture, il est vrai, nous laisse quelque peu choqués, à voir ces gamines se déformer sous nos yeux, pourtant avides de sensations.
Il faut savoir qu'elles sont très fières de démontrer leurs capacités physiques, et si le sourire de scène est un peu forcé, celui en coulisses est encore plus jovial même dans l'effort des répétitions.
Bien sûr il y a un travail phénoménal derrière ces postures, il y a les douleurs et l'effort pour y parvenir, il y a une discipline que nos enfants refusent aujourd'hui.
Si je devais tenter d'apaiser ton doute, je dirais que les numéros les plus appréciés dans le "Cabaret" de P. Sébastien, sont ceux des Artistes Ukrainiens ou Chinois qui excellent dans cette discipline. Ce n’est pas un hasard.
Alors, rendez-vous en 2010 en Lorraine pour de nouveaux numéros !
Bises de R&F GP

Cath a dit…

Merci à vous pour ces précisions. Et merci d'être passés ici !

lolodalisk a dit…

merci Cath pour ce partage, cela semble tellement beau et impressionnant.