mercredi 29 août 2007

Adoption


C'est une histoire vraie. C'est arrivé en 2007.
Je l'ai sue d'une cousine de ma mère qui l'a apprise de sa voisine, dans le Nord...
Peu importe d'où, finalement.

C'est un couple de Français vivant actuellement en Martinique pour raisons professionnelles. Ils n'ont pas d'enfant, mais en désirent très fort. Ils ont entamé une procédure d'adoption ; au bout des mois habituels de démarches et d'attente, on va leur proposer un enfant.
Ou plutôt deux, s'ils veulent bien, car il y a souvent des fratries à adopter : difficile de les séparer. Ils acceptent l'idée : va pour deux.

Mais là, la fratrie qu'on leur présente, ce sont quatre enfants, de quatre à huit ans. Ils sont mis en contact, passent un moment avec eux : quatre enfants nés au Brésil, deux garçons et deux filles, frères et soeurs, quatre bouilles adorables, en attente et en demande d'être emmenés, d'avoir des parents.

Le couple s'interroge, demande à réfléchir :
« Lesquels on prend ?
Lesquels... on laisse ?!!!... »

Je vous laisse deviner la suite : oui, ils ont adopté les quatre !
D'un seul coup, ils ont accueilli les quatre « robinsons et vahinés », comme dit leur faire-part, pour leurs enfants, leur famille.
Le confort, la raison, les freins, les difficultés, les craintes... rien n'a tenu, aucun obstacle, ils n'ont pas hésité longtemps : leur coeur s'est ouvert et a tout balayé.

A présent, ils construisent l'avenir. A six.


Cette histoire m'a touchée, je ne sais comment leur dire...
Coup de coeur, coup de chapeau et chapeau bas !
Longue et belle vie à cette nouvelle famille.




Cath
août 2007

Photos : glanées sur le net, une fois n'est pas coutume...

2 commentaires:

Nath a dit…

Super histoire Cath ! Merci de nous la faire partager. Comme quoi la nature humaine arrive encore à nous surprendre dans le bon sens.

Lili-Geneviève a dit…

Eh bien moi, j'ai des cousins Philippins!

Et...c'est presque la même histoire, Cath.

Mon oncle et ma tante n'ayant pas d'enfant, ont adopté en 1973 ou 74 une petite Québécoise de 5 ans.

Un peu plus tard, ils ont voulu lui trouver un petit frère ou une petite sœur...

Et c'est quatre petits Philippins, de deux à 8 ans, trois frères et une sœur, qu'ils ont fait venir des Philippines...